Live Report: The 1975 + Pool – Le Trabendo, Paris

Pas de commentaire

 

Sans titre 2

Vendredi dernier a eu lieu le troisième concert parisien du groupe originaire de Manchester, The 1975.

20h:  La première partie entre en scène. Il s’agit du groupe allemand POOL. Le trio présente 5 de leurs chansons: Can’t Help Myself (Hold On), What It Is, Lipstick, Harm & Flex. Leur musique consiste à un mélange des voix des deux chanteurs, une roque, une plus suave; d’une superposition de guitare électrique, de basse et d’une batterie très présente. Leur set de pop psychédélique et leur très belle énergie conquis le public du Trabendo.

Retrouvez POOL sur facebooktwitter – leur site officiel.

Sans titre 121h: Le fameux rectangle de The 1975 s’illumine et le groupe débarque sur scène. C’est la deuxième fois que band se produise sur la scène du Trabendo et ils ont l’air d’y être plutôt à l’aise. Ils débutent leur performance par l’intro de leur premier album éponyme & continuent directement avec The City. Les morceaux s’enchainent, bien qu’il y ait une excellente ambiance, que tout le public danse et chante, le concert se fait expédier. Le groupe a la même setlist depuis plus d’un an et on ne retrouve pas le plaisir de partage entre artistes/public. Milk, M.O.N.E.Y., So Far (It’s Alright), Talk!, She Way Out, An Encounter, Settle Down, Heart Out, Pressure sont jouées. On trouve enfin un moment de complicité avec le groupe lorsque le lead singer Matthew Healy demande à l’audience d’éteindre tous les téléphones pendant la chanson Me. « This song is about Me, so please, for one song just put your cellphones away ». Au milieu de la chanson, il demande alors d’allumer touts les téléphones et de les mettre en l’air. La salle est illuminée. Leur performance continue avec fallingforyou, You, HNSCC (titre issu de leur troisième EP Music For Cars), Menswear, Girls. Le rappel est composé de leurs titres connus de tous Robbers, Chocolate et Sex.

Malgré le manque de complicité entre le groupe et le public, le groupe exécute à merveille leur set. L’arrivée du saxophoniste John Waugh et de ses multiples interventions ajoutent une dimension particulière au performance du groupe et pour KS, John a vraiment illuminé cette soirée.

Retrouvez ci-dessous l’interview Karma Spirit de Matthew Healy, lors de notre rencontre en février dernier.

Retrouvez le groupe sur leur site officiel twitterfacebook

logo noir png

 

 @Ines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s