Albums Reviews

Album Review: Gengahr – A Dream Outside

gengahr a dream outsideDepuis le début de Karma Spirit, on s’est rendues compte qu’en fait les lundis c’était vraiment des belles journées, surtout quand c’est le jour de sortie d’un premier album d’un des groupes qui t’as le plus soutenu cette année.

Date de sortie : 15 Juin 2015

8/10

Une critique d’album avec une note de 10/10, ça se voit nulle part. C’est comme avoir 20/20 au bac de philosophie, ça se fait pas. Mais honnêtement, si l’album de Gengahr était une copie de bac, ça serait celle de l’intello du lycée, celui qui nous énerve un peu à tous et qui a surement eu les félicitations du jury. Bon, déjà, rappelons nous que ce n’est pas une copie mais un album. Un formidable premier album sous Transgressive Records. Avant la sortie de ce dernier, ils se sont produits sur scène pendant la tournée d’Alt-J avec Wolf Alice et on sorti 2 singles, mais restent quand même novices pour la qualité du rendu (incroyable).

A Dream Outside est un conte fantastique qui nous fait sortir de notre réalité et nous échapper grace à la voix du leader Felix Bushe, des paroles ambigus et des refrains énergiques. L’album aborde des thème subjectifs et métaphoriques comme les sorcières, les fantômes, les héros… l’amour…

Il débute avec un des meilleurs titres : Dizzy Ghosts, qui représente parfaitement le paradoxe de Gengahr, la confrontation d’une voix douce et fragile avec les solos de guitare rock de John Victor. L’album se poursuit avec quelques morceaux qui ont servi de single au groupe : She’s A Witch et Heroine, des morceaux perchés que les festivaliers ont pu découvrir en livre lors des festivals comme Field Day Ou Liverpool Sound City, avec des paroles vaporeuses – « Maybe she’ll sink, maybe she’ll fly, I’ve got a witch that cries all the time » // « Spare a shield, cry your name, in love I feel no pain« .

En faisant encore un pas de plus dans l’univers fantastique s’enchaîne Bathed in Light, également un des meilleurs morceaux du LP. Dark Star marque une somptueuse pause dans l’album: elle se situe au milieu, sans paroles. Elle nous permet de souffler un peu avant de retomber dans l’univers fantastique du groupe avec Fill My Gum With Blood ou encore Loney as a Shark. Le dernier titre lui, Trampoline, sonne si doux et mélancolique qu’il nous laisserait presque sur notre faim. C’est un « à bientôt » en musique qui cloture un formidable travail, qui ne surprendra pas les fans de la plus jeune heure du groupe mais qui risque bien d’en appâter de nouveaux.

On a honnêtement du mal à réaliser qu’il ne s’agit ici que d’un premier album : on a hate de les retrouver en festival cet été ou au cours de leur première véritable tournée au Royaume-Uni cet automne pour les voir jouer les titres de ce fantastique LP.

Much love,

Pauline

0 comments on “Album Review: Gengahr – A Dream Outside

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :