EP Review : D.I.D – Fast Food

Pas de commentaire

D.I.D

Vous en avez surement marre qu’on vous dise à chaque intro d’article « Un des artistes préférés de KS bla… » mais bon on va pas se mentir : un de nos groupes favoris, Dog Is Dead désormais D.I.D, revient avec un nouvel EP intitulé Fast Food. Plus de trois ans (c’est long) après leur premier album All Our Favourite Stories, D.I.D n’ont rien perdu de leur identité, de leur empreinte artistique si particulière qui en a fait d’eux un groupe indie-pop à ne pas louper en Angleterre.

8/10

L’EP commence avec le morceau du même nom. Fast Food parle, malgré ses refrains joyeux dans la mélodie, d’une histoire qui s’achève entre un couple, abattu par la routine de leur relation : « We both needed space Someone else’s pillowcase to rest our necks on and be alone for a little while ». Les harmonies extrêmement présentes sur le refrain rappellent leurs débuts avec Two Devils par exemple ou même Do The Right Thing. Le deuxième titre, Gameplan, est beaucoup plus calme: une magnifique balade qui traite encore d’une relation superficielle : love me at your wildest, cut me out of the picture like it never felt so stylish. Les harmonies moins présentes sont quand même plus là que chez n’importe quel autre groupe. C’est ce qui fait leur force depuis le début.

Hotel est le troisième morceau de l’EP est celui que le groupe avait révélé en premier : même s’il ne parle pas d’une relation physique, parle de la solitude causée à la suite d’une histoire entre une homme et une femme, et utilise un hotel comme métaphore : solitude arrives like a guest at a hotel when she ups and leaves for the devil in the detail. Cette chanson possède les paroles les plus mélancoliques de l’EP mais paradoxalement génère aussi la mélodie la plus brute : de grands riffs de guitares en guise d’intro qui laissent place, toujours et encore, à de somptueuses harmonies de tous les membres du groupe sur les refrains. Big Lie est le quatrième morceau qui cloture l’EP et nous laisse sur notre faim. C’est une deuxième magnifique balade qui parle du temps et de mensonges: While you’re busy living, I’m busy dying. Le thème de la chanson est le même que les trois premiers morceaux de Fast Food. ;  alors que les mélodies sont légères et presque joyeuses, c’est un EP qui traite de la complexité des relations que celles-ci soient familiales, amoureuses ou amicales. Aucune déception pour ce nouvel EP, si ce n’est qu’on aurait préféré que ce soit un album. Un des meilleurs EP de l’année, par un des meilleurs groupes de la décennie.

Retrouvez le groupe sur Facebook / Twitter

ACHETEZZZZZ Fast Food sur iTunes (svp) ou achetez un super bundle avec Tshirt + CD + Vinyle ici 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s