Albums Reviews

Album Review: Lana Del Rey – Honeymoon

CM6i-8qW8AAv9--Le troisième album de Lana Del Rey, sorti vendredi, fut très attendu après son dernier album Ultroviolence, qui en avait déçu plus d’un. C’est avec Honeymoon, que la chanteuse nous ouvre les portes de son univers déjà connu mais cette fois-ci plus obscure.

Date de sortie: 18 septembre 2015.

7.2/10

Lana a travaillé pour cet album avec ses amis de longue date, Rick Nowels et Kieron Menzies, ce qui nous laisse penser que Honeymoon est le petit frère de Born To Die. Cependant, Lana utilise beaucoup moins de beats et la sonorité globale de l’album est moins influencée par le hip-hop. C’est sur des sons de violons, et d’orchestre que Lana pose sa voix; comme sur la première chanson Honeymoon. Certains diront qu’elle n’est pas sorti de sa zone de confort et que toutes les chansons se ressemblent (surtout des chansons 9 à 13 – Religion à Swan Song), mais on peut aussi affirmer que c’est son travail le plus pur, et le plus authentique à sa personnalité, ou du moins ce qu’elle semble dégager en tant que personne.

Plus les chansons passent et plus nous assistons à/aux histoires d’amour de la chanteuse. Ses histoires, son coeur brisé, ses différents deuils par rapport aux relations qui l’ont détruite. Honeymoon : « Our honeymoon, say you want me too. »Music To Watch Boys To : « Live to love you, and I love to love you. »Terrence Loves You: « And I lost myself when I lost you. And I still get trashed, baby, when I hear your tunes. »Religion« Cause you’re my religion, You’re how I’m living. Hallelujah, I need your love. »Salvatore: « And I’ve been waiting for you all this time. I adore you, can’t you see, you’re meant for me? »The Blackest Day: « Ever since my baby went away. It’s been the blackest day, it’s been the blackest day. »24: « There’s only 24 hours in a day, And half as many ways for you to lie to me, my little love. »Don’t Let Me Be Misunderstood: « I try so hard baby, don’t let me be misunderstood. » 

Bien que les mélodies, les paroles soient un peu répétitives, chaque chanson peut être interprétée comme un poème et le principal avec cette album, est le partage des émotions que Lana orchestre. Petit plus pour la première partie de l’album jusqu’à l’interlude Burnt Norton, car comme dis un peu plus haut les titres qui s’enchainent ensuite se ressemble beaucoup; et que 14 chansons soit 1h05 d’album ça fait beaucoup finalement.

Qu’avez-vous penser de ce dernier album de la chanteuse? Pensez-vous qu’elle est « coincée » dans sa zone de confort? Ou au contraire, cet album est-il un « retour aux sources » après son album Ultraviolence, qui était plus rock?

Vous pouvez vous procurer l’album ici et ici.

Retrouvez Lana Del Rey sur Facebooktwitter et instagram.

Inès.

0 comments on “Album Review: Lana Del Rey – Honeymoon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :