Interview : Oscar « Dans l’univers de la pop, beaucoup de gens s’y perdent et deviennent des produits préfabriqués »

Pas de commentaire
Lors de son passage à Paris mardi dernier à l’occasion des PIAS Nites, Karma Spirit a eu la chance de s’entretenir avec un des nouveaux prodiges indie-pop anglais :

Oscar qui, en défiant les codes de ce vaste univers se créé un véritable nom en Europe et même au delà de l’océan Atlantique. Son premier album « Cut And Paste » sortira le 13 mai prochain, et nous avons essayé d’en savoir un peu plus:

interview oscar
Photo: Bella Howard

Peux-tu te présenter rapidement ? 

Je m’appelle Oscar, et mon vrai nom est Oscar Scheller. J’habite à l’ouest de Londres, je décrirais mon style musical comme… indie-pop, et je joue avec trois musiciens sur scène.

Comment les as-tu rencontré ?

Je les ai rencontrés en organisant des concerts, en rencontrant des musiciens… et c’est comme ça que j’ai rencontré certains amis. Quelques uns sont aussi de vieux amis.

Composes-tu seul ou as-tu parfois besoin d’inspiration/aide d’autres personnes ?

Non c’est tout moi pour l’instant. Peut-être que ça va changer avec le temps, mais pour l’instant j’écris seul!

As-tu un sujet de prédilection ? Qu’est ce qui t’inspires le plus ?

Probablement l’amour et tout ce qu’il y a autour, la découverte de soi-même à travers ça, ses complications.

Tu as récemment participé au calendrier de Girls Against. En tant qu’homme, as-tu déjà été témoin de sexisme dans l’industrie de la musique ? (ndrl: Girls Against est un nouveau collectif de féministes intersectionnels qui lutte contre le harcèlement sexuel pendant les concerts)

Oui, tous les jours. L’industrie de la musique est très sexiste. Ca commence à aller mieux parce que les gens en parlent mais oui, c’est difficile. J’ai été élevé surtout par des femmes donc c’est plus compliqué pour moi de travailler avec des hommes. Bien sur il y a des exceptions mais la plupart du temps je préfère les femmes.

Que peut-on attendre de ce premier album ? Est-il différent de tes précédents singles/EPs ? 

Oui! C’est un mélange de tout. Il y a des passages durs, d’autres plus tendres, funky etc. Toutes les émotions sont représentées.

Toutes tes pochettes sont réalisées dans un style « cut and paste », qui est aussi le nom de ton album prévu pour ce mois-ci. Sont-elles de toi ? 

Oui elles sont de moi!

Ce style est-il lié à ton style musical ?

Complètement. J’ai pris des choses, les ai mélangées à d’autres.. c’est complètement mon style.

As-tu eu l’idée pour le clip de ta chanson « Sometimes » ? As-tu eu ton mot à dire ?

Non, c’était l’idée du réalisateur. C’était vraiment un super concept, il avait une réelle vision des choses. Je lui ai juste dit que j’aimerais que ce soit coloré, pop, fun, et il a travaillé avec ça.

Tu as passé quelques semaines à Los Angeles. Penses-tu que la musique est perçue différemment là bas qu’à Londres ?

Oui. Je pense que l’énergie est différente, que la vie est différente, et que ça créé un art très différent. Pour moi, ils sont un petit peu plus ouverts, et spirituels. J’ai beaucoup aimé être là bas.

Quelle est la chanson que tu aurais aimé avoir écrite ? Pourquoi ? 

Cette question revient souvent. Je dirais Perfect Day de Lou Reed parce que c’est une chanson parfaite, elle a toutes les émotions. Elle est triste puis plus euphorique pendant le refrain. Le piano est beau, et la fin est épique avec les harmonies. Elle est vraiment géniale, c’est le mélange parfait entre heureux et triste.

Y a t-il un nouvel artiste dont tu veux nous parler car tu penses qu’il/elle devrait être plus connue ? 

J’aime beaucoup Santigold. J’aime beaucoup le fait qu’elle a eu beaucoup de succès dans les charts mais elle ne laisse pas ça interférer avec sa créativité. Je pense que c’est très honorable lorsque l’on est dans le milieu de la pop. Beaucoup de gens s’y perdent et deviennent des produits préfabriqués. Elle a vraiment une super personnalité et un style original.

oscar promo
Photo: Kevin Kloecker

La playlist d’Oscar :

Lou Reed – Perfect Day

Jeremih – Impatient

Yasuko Agawa – LA Nights

Buzzcocks – Boredom

Beach Boys – Don’t Worry Baby

Merci à Oscar pour le temps accordé et à Antoine de PIAS pour sa gentillesse et son organisation,

KS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s