LIVE REPORT: Festival l’Ère de Rien – 22, 23 avril 2016.

Karma Spirit s’est rendu à Rezé ce weekend, où se déroule le festival associatif L’Ère de Rien/Melos Nova. Une cinquième édition plus que réussie à laquelle nous sommes heureux d’avoir pu y assister. Le festival l’Ère de Rien est sans doute un des meilleurs où nous sommes allés: les organisateurs et les bénévoles sont d’une très grande gentillesse, la programmation est à tomber, le lieu est garni de guirlandes lumineuses et de good vibes. Autant vous dire que qu’on s’y sent bien.

Vendredi 22:

16h30: La journée commence pour nous à 5 minutes du site du festival, au Parc de la Morinière où nous sommes conviés aux showcases acoustiques de Francis Lung et de Hein Cooper; l’occasion pour nous de découvrir et de connaître l’équipe organisatrice et de se mettre dans le bain du festival. C’est en toute simplicité et humilité que les musiciens ont interprété des chansons de leur répertoire.

C’est ému, entre les deux showcases que les organisateurs ont pris la parole pour annoncer l’ouverture de cette cinquième édition du festival. Un peu plus loin sur les bords de Sèvres, un chapiteau accueille les festivaliers. C’est Born Idiot, un groupe local qui ouvre le bal. Born Idiot, c’est cinq jeunes musiciens qui propose une pop indé/rock sortie des années 70 qui ont donné le ton à la soirée: on va s’amuser.

Processed with VSCO with a6 preset

À 20h40, on retrouve Hein Cooper sur scène. Après le showcase acoustique d’il y a quelques heures, nous avons hâte de le voir proposer son set sur scène. L’australien, muni de sa guitare, de son looper, et de son accent mi-australien mi-canadien (qu’il a attrapé malgré lui, étant signé chez Indica Records) quand il essaye de parler en français est très souriant et content d’être là malgré un rythme de promo très soutenu.  On regarde dehors, le ciel est rose, des bons sentiments planent dans les airs et c’est avec une très grande justesse que nous avons eu la chance de découvrir son premier album The Art of Escape sous ce chapiteau. Hein Cooper est un de nos coups de coeurs musicaux de 2016 et cette journée de festival l’a confirmé!

21h50: C Duncan et son groupe entre en scène. L’Écossais qu’on a interviewé le mois dernier, propose une pop douce et chaleureuse, aux frontières de la folk. On s’est senti bien pendant son set. C’est sur une scène cosy et plongée sous les projecteurs rouges et oranges que le chanteur a interprété des chanson de son premier album Architect, ainsi que des nouvelles chansons qu’il a pu tester en live sur la scène de l’Ère de Rien.

Processed with VSCO with b5 preset

C’est au groupe LISS d’enchainer avec ses titres r’n’b / pop. C’est un style très particulier que ce jeune groupe propose, mais il a su capter l’attention du public qui était très réceptif à leurs morceaux.

On termine cette première journée de festival de la même façon qu’on l’a débuté: avec Francis Lung. C’est dans un décor de lampes sorties des films de David Lynch, qu’on retrouve le chanteur accompagné de ses musiciens. C’est comme si on était invité chez eux en un sens, on ne se trouve plus sous un chapiteau à Rezé mais dans l’appartement anglais des musiciens. On assiste à un très beau spectacle, que nous sommes pas près d’oublier.


Samedi 23:

Requin Chagrin, groupe parisien débute cette seconde soirée de festivités en beauté avec une proposition de titres en français: ce qui plait aux grands comme aux petits présents au festival.

Processed with VSCO with a6 preset

Il est 20h40, et le set de The Big Moon commence. S’il y a bien un girl band que vous devez suivre de près c’est celui-ci. C’est avec beaucoup de légèreté et de fun que Juliette, Soph, Celia et Fern ont interprété les chansons de leur premier EP The Road sorti le mois dernier. Groupe à surveiller de très près ❤

C’est au tour de Loyle Carner de monter sur scène. Accompagné de son DJ, il met le feu dès le premier morceau. C’est un rappeur, poète, individu, reconnaissant d’être ici et de présenter ses chansons qui se tient sur la scène, et ça fait plaisir à voir. Il en profite même pour dévoiler un de ses poème aux festivaliers réceptifs. Tout le monde profite de l’instant présent avec beaucoup de gratitude.

L’arrivée de Rat Boy, l’anglais sans retenue se fait en trombe. Le public étant déjà électrisé, il se retrouve complètement en transe face au chanteur et ses musiciens. Rat Boy fait complètement le show: vol de casquette de la sécurité, encourage le public à monter sur scène, se jette dans la foule pour crowdsurfer. Le public n’étant pas autorisé à monter sur scène, c’est Loyle Carner rencontré plus tôt qui apparait pour chanter quelques vers avec les anglais. Autant vous dire que Rat Boy a enflammé le chapiteau de l’Ère de Rien avec son énergie et celle de ces musiciens.

Le groupe Twin Peaks arrive sur scène pour installer son matériel et annonce déjà la couleur du show qui va suivre. Toute la foule est amusée par leurs bouffonneries; ce qui éclate les musiciens davantage. Il est 00h10 quand les lumières s’éteignent et que le band présente leur rock déjanté. Ils sont très chaleureux et échangent beaucoup avec le public déjà conquis par les Américains. Le groupe interprète des chansons de leurs nouvel album Down In Heaven, ainsi que des anciennes connues par le public nantais.
Une sacrée clôture de festival.

L’Ère de Rien n’a rien a envier aux plus grands festivals. L’équipe a réussi à se créer sa propre identité et au fil de nos discussions avec les artistes présents on s’est vite rendu compte que tout le monde était d’accord pour dire que le projet de Melos Nova, ainsi que l’ambiance générale est juste grandiose.

Retrouvez quelques images souvenirs du festival ci-dessous:

Un grand merci à Mélanie Arribas ainsi qu’à toute l’équipe de L’Ère de Rien/Melos Nova pour l’invitation et leur gentillesse tout au long du weekend. Soutenez-les sur Facebook twittersite officiel

Good vibes, good karma,  

KS xx. 

Par Inès Ziouane

*Retrouvez la galerie complète des photos du festival sur notre page Facebook*

2 réponses sur « LIVE REPORT: Festival l’Ère de Rien – 22, 23 avril 2016. »

  1. Super Live report qui laisse un peu émue encore une fois car c’est passé bien trop vite . merci pour votre implication les filles. j’espere que Karma Spirit ira loin car vous le méritez !

    Mélanie

    1. Merci beaucoup Mélanie pour ce commentaire et ta gentillesse tout au long du weekend!
      Je suis très contente d’avoir pu participer à cette cinquième édition du festival.
      À très vite!
      Inès xx KS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s