Live Reviews

Live Review : Spring King – Le point éphémère, Paris

Le 30 septembre dernier, des privilégiés (dont nous), ont eu la chance d’assister au concert de Spring King au point éphémère, leur premier concert à Paris en tant qu’headliners. Ce n’est pas la première fois que Karma Spirit review Spring King, rappelez-vous, ce groupe constitué de quatre musiciens de Manchester, mais c’est la première fois qu’on assiste à leur concert à Paris.

Il est parfois difficile de rivaliser avec les foules du royaume-uni en terme d’ambiance, du moins c’est ce que nous pensions avant que Spring King mette le feu à cette petite salle du dixième arrondissement. Le concert commence avec Better Man et Detroit, ce qui nous met, nous et le reste des personnes complètement hypnotisées par la détermination du groupe à nous faire passer un excellent moment, directement dans l’ambiance. Le concert s’enchaine avec It’s So Dark, morceau qui selon Tarek, n’est pas souvent interprétée en live : « On ne l’a pas souvent jouée, ça doit être la quatrième ou cinquième fois, donc ne soyez pas trop sévères« , tandis que certains dans la foule murmurent « c’est ma préférée!!! » « moi aussi!! » « j’aime trop celle-ci!!« . Nous aussi, we feel you. Après ce morceau parfaitement exécuté (comme c’était à prévoir) et quelques remerciements du groupe, c’est tous les grands hits qui s’enchainent, ceux qui ont propulsés Spring King vers le top de la scène du post-punk en Angleterre aux alentours de 2014, et leur ont fait garder leur place jusqu’à présent : Demons, City, They’re Coming After You, Mumma, The Summer, Tell Me If You Like To… Aucun hit ne passe à la trappe.

The Summer est surement un des highlights de cette soirée. De ses riffs de guitare et coeurs enjoués ressort quelque chose qu’on l’entend pas mais que l’on ressent, une vague de bonheur et de fraicheur, une envie de vivre, une complicité extrême entre toutes les personnes présentes, et c’est là que Spring King a fait ses preuves ce soir là ; en créant intentionnellement ce petit tunnel temporel qui nous faisait presque oublier ou l’ont était, sur ce morceau présenté comme une ode aux Beach Boys.

Entre les morceaux, le groupe prend le temps de remercier le public d’être venu et semble vraiment touché par l’implication du public, qui danse, chante, saute, et applaudit avec enthousiasme. « Je sais que je passe une excellente soirée quand je transpire comme je suis en train! » nous lance Tarek. L’union des membres du groupe entre eux, mais également avec leur public est quelque chose de précieux pour Spring King, et c’est cette intimité et cette amitié qui nous a met tant à l’aise. Le concert continue avec Cant I? et Who Are You? respectivement sortis en 2014 et 2015. Alors que le premier morceau apparaissait sur leur premier EP, le deuxième concrétisait la promesse d’un album. Let’s Ride s’enchaine ensuite, avant la cloture du concert avec le morceau le plus énergique du set, Rectifier, qui fait tout le travail d’un dernier morceau d’un concert: nous fait sourire et chanter avec un grande sincérité et nous donne envie de tout revivre encore une fois.

Merci à l’agence Ephelide ❣️ et à Elena pour les photos:

 

0 comments on “Live Review : Spring King – Le point éphémère, Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :