Live Report: Local Natives @ Le Trabendo – 10/11/2016

Après un passage remarqué cet été à La Boule Noire, le groupe Local Natives était de retour à Paris, hier. Le concert initialement prévu au Trianon, a finalement eu lieu dans un Trabendo plus que chaleureux. Récit.

Malgré la pluie battante, les Local Natives ont soufflé un vent chaud Californien dans tout le Trabendo tapissé d’un message de la part du groupe. En effet, 1€ de chaque billet est reversé à Women Against Violence Europe; une association soutenant la prévention contre les violences basées sur les genres. Un beau message de la part du groupe qui promet qu’on passera une belle soirée. 
C’est The Big Moon  qui ont ouvert la soirée. Les filles débutent leur set avec leur chanson Silent Movie Susie et communique tout de suite leur complicité au public. Ce sont avec leurs titres Eureka Moment, Cupid, Sucker, The Road et Beautiful Stranger (reprise de Madonna) que les anglaises ont conquit les coeurs des fans de Local Natives. Après avoir sold out la Scala de Londres il y a quelques jours, on avait hâte de redécouvrir les filles sur scène et on a encore plus hâte maintenant d’assister à un set complet du groupe.

Découvrez ou redécouvrez nos articles sur The Big Moon ici. Soutenez le groupe sur twitter – facebook – site officiel

C’est avec beaucoup d’appréhension qu’on attend Local Natives. Ayant eu diverses critiques négatives dernièrement vis-à-vis de leur dernier album et de leurs lives, on avait juste hâte de les accueillir pour se faire notre propre avis. Une trentaine de minutes plus tard, c’est dans un Trabendo électrique que le groupe débarque sur scène. Les premières notes de Past Lives, extrait de leur dernier album Sunlit Youth retentissent. Les fans accompagnent Taylor Rice, en chantant à tu-tête les paroles. À la fin de la chanson Taylor annonce que le groupe est très content d’être à Paris ce soir malgré quelques jours difficiles. Il promet une soirée, d’amour et d’unité.   

Retour en 2009, alors que le groupe continu avec Wide Eyes, de leur premier album Gorilla Manor; pour ensuite revenir en 2016 avec Villainy. Taylor descend dans le public durant la chanson, chante et danse frénétiquement avec les spectateurs. Et on peut vous dire que c’était beau à voir. On oublie alors toutes les critiques qu’on a pu lire sur le groupe, et on profite de cette communion a laquelle on assiste. Les titres s’enchaînent dans une ambiance chaleureuse. Le groupe exécute à la perfection leurs chansons et la setlist est des plus divines en proposant des chansons de leurs trois albums.  You & I, Breakers, Airplaces, Jellyfish, Heavy Feet, Coins, Ceilings, Masters, Dark Days. C’est une soirée d’optimisme, et de joie que les Local Natives offrent aux parisiens. Combo gagnant avec Colombia, Fountain of Youth et Who Knows Who Cares. 

Taylor prend la parole avant Fountain of Youth« On a toutes les raisons d’être plein d’espoir et optimiste. Et à ce moment précis, la chanson que nous sommes sur le point de jouer est à propos de notre génération. Nous voyons le monde, je pense, mieux pour ce qu’il est et notre génération est plus progressive et libérale. Et on a juste voulu partager avec vous, que c’est notre monde, et que nous avons le pouvoir. Dans cette chanson il y a ces paroles à propos de « Madame la Présidente », et je pensais que ce serait notre quotidien aujourd’hui, mais ce n’est pas encore le cas. Mais je sais qu’elle arrive. Et qu’on la verra. Et j’ai hâte qu’on assiste à ça ensemble, avec beaucoup d’amour. » Amour, paix et unité sont les maîtres mots de cette soirée.

C’est avec beaucoup de reconnaissance que les parisiens accueillent Who Knows Who Cares du groupe. Le public ne veut pas laisser le groupe partir et le retient en reprenant les fameux choeurs de cette chanson. Le groupe s’éclipse deux minutes, et laisse l’assistance toujours en train de chanter Who Knows Who Cares. Quel beau spectacle. Les Local Natives terminent le show avec Mother Emanuel et Sun Hands.

On sort de la salle le coeur comblé par autant de convivialité et de partage et c’est ce qui compte le plus après un concert non? Ne vous laissez pas submerger par ce que vous lisez sur internet ou ce que vous entendez à la télévision; que ce soit positif ou négatif. Sortez, et faites-vous même votre opinion. La vérité des uns, n’est surement pas la votre. Good vibes always. Love, KS xx. 

Processed with VSCO with a6 preset

Merci à Pias France pour cette soirée. ❤ Soutenez Local Natives sur twitter – Facebook – site officiel.

Par Inès Ziouane.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s