Interviews

Interview: The Big Moon « C’est important de s’entourer de personnes en qui tu as confiance et avec qui tu t’amuses! »

Karma Spirit a eu la chance de s’entretenir quelques instants avec Fern et Celia de The Big Moon la semaine dernière. Les anglaises de passage par Paris pour accompagner Local Natives (live report), en ont profité pour nous parler de leur premier album, ainsi que de leurs coups de coeur musicaux du moment. 

On n’arrête pas d’entendre parler de vous cette dernière année! Comment est-ce que vous vous êtes rencontrées? 

Celia: Jules était serveuse dans un pub et elle en avait un peu marre. Elle jouait de la guitare avec différentes personnes et elle s’est dit un jour qu’elle pourrait écrire ses propres chansons et arrêter d’être serveuse. Elle a donc écrit ses chansons, puis elle s’est dit que peut être des personnes pourraient l’aider à jouer ces chansons et que c’était possible de créer un groupe et que ça pourrait être cool de faire tout ça. On était toutes des amies d’amis, d’autres amis. FerN était la première à rejoindre le groupe, puis Soph, puis moi. Et après on s’est toutes retrouvées dans une pièce et on a joué ensemble. Jules a un peu pleuré. Et depuis on est restées ensemble, ça fait deux ans maintenant!
Fern: Deux ans…
Celia: (en s’adressant à Fern) C’est dingue de penser que ça ne fait que deux ans que je te connais!
Fern: Oui c’est incroyable. 

Du coup, quand est-ce qu’on pourra écouter votre album? 

Celia: Hmm; l’année prochaine.
Fern: Il sera disponible dans les deux années qui viennent *rires* 

Vous avez terminé de l’enregistrer? 

Celia: Oui, on a terminé! On a mis toutes les chansons ensemble puis on a changé quelques trucs. On a ensuite décidé quelle chanson irait où et comment elles s’appelleront. On a la tracklist. L’album a un nom. Il a un visage aussi. Il ne manque plus qu’on lui donne vie en le sortant.
Fern: tout est fini, tout est prêt! 

C’est tellement excitant! 

Oui on en peux plus vraiment! 

Vous pensez que sortir des travaux moins conséquents comme un EP et des singles était nécessaire et vous a aidé à créer cet album? 

Fern: On voulait d’abord faire des singles pour que les gens nous découvre, et pour voir si ça leur plaisait en live. On ne voulait pas trop donner tout de suite. Tu vois, tu veux que ton album soit spécial, donc c’est bien d’avoir sorti quelques morceaux avant. 

Vous avez tellement été en tournée ces deux dernières années, ça a du être dur d’enregistrer l’album alors que vous étiez sur les routes? 

Celia: Oui, on a enregistré l’album en 12 jours! On a eu un weekend de festivals et on a ensuite conduit toute la nuit. On est rentré à Londres vers 3heures du matin puis on est allé en studio le lendemain. On a enregistré pendant douze heures par jour pendant ces douze journées. 

Vous aviez donc toutes les chansons déjà prêtes ou vous les avez retravaillé un peu plus une fois au studio?

Celia: On savait ce qu’on voulait faire et à quoi elles ressembleraient! Et parcequ’on l’a fait live, on avait déjà les bases de chaque chanson. Revenant à la question précédente, d’ailleurs, c’est pour ça que de faire des tournées avant de faire un album aide beaucoup. On savait déjà à quoi ça devait ressembler au niveau du son quand on joue ensemble. Et on a travaillé avec différents producteurs. On savait ce qu’on voulait et comment on voulait travailler. Mais c’est bien de ne pas avoir eu beaucoup de temps car quand tu prends des décisions tu utilises tout le temps que tu as. Du coup quand tu n’as pas beaucoup de temps, tu le fais et c’est tout. Tu ne te perds pas dans tes pensées etc. On a réussi à faire ce qu’on voulait vraiment.

Il y a quelques jours votre concert à la Scala de Londres était complet! Comment ça s’est passé? 

Celia & Fern: C’était incroyable… Fern montre une blessure à la main qu’elle s’est fait pendant le show « Trop de rock » *rires*.
Celia: Fern est du pays de galles donc c’était moins un « homecoming »  pour elle. Mais pour des personnes originaires de Londres, c’est incroyable. Nos parents et amis étaient là donc c’était vraiment spécial. Quelques personnes nous avaient pas vu depuis longtemps, car on ne joue pas souvent à Londres. La dernière fois qu’on y a joué c’était en avril.
Fern: J’ai d’ailleurs retrouvé un leaflet de ce concert hier!
Celia: Vraiment? Oh les souvenirs!
Si vous nous n’étiez pas à notre dernier concert de Londres, il a eu lieu devant une centaine de personnes, c’était notre premier concert en tant que tête d’affiche. Alors pour nos parents et amis qui nous avait vu à ce concert, et nous voir à La Scala quelques mois plus tard devant beaucoup plus de personnes qui chantaient avec nous c’est juste énorme.
Fern: Jules a même crowdsurfé!
Celia: Oh oui! Elle est douée pour ça. Elle nous a dit en plein show: « Je vais le faire! Continuez juste de jouer ».Elle nous a ensuite dit que c’est comme si elle était passée dans un sèche-linge. C’était un très bon show. 

On vous a vu au Festival l’Ère de Rien en avril dernier. Si vous deviez organiser votre propre festival de musique: qui y serait présent?

Celia: Oh wow, c’est dur car on a pas du tout les mêmes goûts musicaux.
Fern: Oui, mais je pense qu’il y aurait quatre scènes. Chacune de nous aurait sa scène et sa programmation musicale et tout de suite vous verrez qui est la personne la plus cool du groupe! *rires* Une chose est sûre, c’est qu’il y en aurait pour tous les goûts.
Celia: Ça pourrait vraiment être sympa! J’adore choisir les groupes qui viennent en tournée avec nous quand on est en tête d’affiche. Trudy and the Romance par exemple, ils sont tellement bons. Et avoir été capable de les regarder tous les soirs, c’était juste phénoménal. Je pense que notre festival serait comme ça. On demanderait à nos amis d’y jouer. Abattoir Blues sont tellement géniaux aussi. Oui on demanderait à nos amis.
Fern: Un festival avec tous nos amis serait une bonne excuse pour les voir!
Celia: Si on est dans la même ville que nos amis qui sont dans des groupes, on n’a pas l’occasion de se voir car ils jouent au même moment que nous dans une autre salle. 

Quel serait votre conseil pour les jeunes personnes qui aimeraient débuter une carrière dans l’industrie musicale mais qui ne savent pas par où commencer? 

Celia: Il faut qu’ils commencent sans se poser de questions en premier lieu.
Fern: Je pense qu’ils ne devraient pas penser à avoir une carrière dans l’industrie de la musique pour commencer. Je pense qu’il faut juste qu’ils jouent ce qu’ils veulent jouer avec les personnes de leur choix. Et ils doivent continuer et continuer et continuer, ensuite des personnes s’intéresseront à eux. Il faut travailler dur et toujours continuer de travailler jusqu’à ce qu’ils ne veulent plus le faire. 

C’est un excellent conseil! 

Fern: Oui, faut pas penser à en faire un travail. Ça devrait être fun avant tout.
Celia: Et aussi il ne faut pas qu’ils pensent que les personnes qui sont dans cette industrie sont spéciaux ou quoi  que ce soit. Il ne faut pas les mettre sur un pied d’estale. Et je dis ça pour les groupes, les gens qui travaillent dans les salles de concert, les managements etc. Ce sont de simples personnes avant tout et chaque individu mérite de faire parti de cette industrie autant qu’eux en font parti. Et si ce sont des connards, alors c’est parce que ce sont des connards, pas parce que l’industrie de la musique est fermée. Ça peut être effrayant de commencer, je comprends parfaitement! C’est pour ça que c’est important de s’entourer de personnes qui te sont chères, en qui tu as confiance et avec qui tu t’amuses! 

interviewthebigmoon

15122988_1320899141261601_7042459074485536645_oThe Big Moon a annoncé hier que leur premier album serait intitulé Love in the 4th Dimension. Il sera disponible le 7 avril prochain. Vous pouvez le pré-commander dès maintenant ici. Soutenez les filles sur twitterfacebooksite officiel.

Un grand merci à Fern et Celia pour leur disponibilité et gentillesse ainsi qu’à Caroline France <3. 

Propos recueillis par Inès Ziouane

0 comments on “Interview: The Big Moon « C’est important de s’entourer de personnes en qui tu as confiance et avec qui tu t’amuses! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :