Shame, Idles, Black Honey… Les 50 meilleurs albums de 2018

No comments

1. IDLES – Joy as an Act of Resistance

Le groupe anglais engagé revient avec son deuxième album. Et comme Brutalism sorti l’an passé, Joy as an Act of Resistance est formidable. L’introduction démontre la puissance du groupe avec « Colossus », la première piste sur les douze. Oscillant entre rock agressif et punk brutal où ils excellent, le quintette délivre à nouveau un opus dont on va se rappeler pour les années à venir.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de les voir au Bataclan fin 2018, ils reviennent en France pour quelques dates. Plus d’informations ici.



2. Shame : Songs of Praise 

Les jeunes britanniques encensés du groupe Shame ont enchaîné les titres avant de sortir leur album Songs Of Praise aux riffs grinçants. Sur voix rauque et implacable, on écoute l’album de titres explosifs mais travaillés, punk brutal mais pop et mélancolique sans relâche.

Retrouvez les au festival THIS IS NOT A LOVE SONG et au LOLLAPALOOZA




3. Black Honey – Black Honey

Cet album tant attendu du groupe est sexy, suave, électrique et c’est ce qu’on aime ! Le groupe venu tout droit de Brighton a visé juste avec cet opus qui nous conte une histoire d’amour, de trahisons et de vengeances. Izzy B. Phillips, la chanteuse du groupe, incarne parfaitement l’album sur scène accompagné par les musiciens qui basculent entre sonorités disco/pop rock et sessions électro.

L’audience adore et en redemande. En effet, à domicile, le groupe joue à guichet fermé.




4. Confidence Man – Confidence Music For Confident People

Le quatuor australien de Confidence Man continue de se démarquer par son originalité après un succès-record avec leur titre « Boyfriend (Repeat) ». Cette fois, c’est l’album Confidence Music for Confident People qui fait parler. Un disque léger et fun qui regorge de sonorités dance des années 90, de rock psyché. Les morceaux explosifs et groovys sont de véritables invitations à danser.




5. Young Fathers – Cocoa Sugar

Après deux albums politisés où se mélangeaient pop, hip-hop et beaucoup d’autres influences, le trio écossais revient avec un album beaucoup plus personnel. Cocoa Sugarnous plonge dans de la pop expérimentale et y ajoute un soupçon de gospel qui donne une recette succulente pour nos oreilles.

Le trio fait la première partie de Florence and The Machine à l’Accorhotels Arena le 24 mars. Les tickets en ventes ici.




6. The 1975 – A Brief Inquiry Into Online Relationships

Le quatuor britannique nous a fait patienter avant de sortir leur troisième album, A Brief Inquiry Into Online Relationships. On y retrouve des titres présentés quelque temps avant, à l’ambiance pop mais aussi des nouveautés plus acoustiques, où le groupe dévoile leur authenticité et leur maturité. On y retrouve des messages adressés à tous sur le monde connecté qui nous entoure porté par la voix de Matthew Healy, chanteur du groupe.




7. Slaves – Acts of Fear and Love

Deux ans après le puissant Take Control, les deux jeunes anglais de Slaves reviennent avec un nouvel album toujours drôle et perspicace sur les sociétés qui nous entourent. On y retrouve de la punk, des sonorités parfois britpop et des relents grunges qui charme à nouveaux les fans de Slaves. Acts of Fear and Love c’est ce qu’on aime chez eux, mais c’est aussi une évolution vers des nouveautés pour le groupe.




8. Our Girl – Stranger Today

Our girl, où l’on retrouve Sophie Nathan, la guitariste de The Big Moon, nous révèle leur premier album Stranger Today. C’est de l’indie-rock frais et puissant où Sophie Nathan laisse sa guitare pour le micro et où Josh Tyler (basse) et Lauren Wilson (batterie) nous partage des mélodies entraînantes et des guitares saturées pour notre plus grand plaisir.




9. ISLAND – Feels Like Air

Le premier album venu de Londres du groupe ISLAND est enfin sorti. Grâce à lui, ils permettent d’assoir leur identité musicale définitive. Celle-ci est composée de guitare rythmique, de réverbérations et créée une langueur naturelle que l’on suit avec plaisir tout au long de l’opus.




10. Jungle – For Ever

Le groupe londonien Jungle a enfin révélé le tant attendu album For Ever. Loin de leur premier album néo-soul élégant, Josh Lloyd-Watson et Tom McFarland ont eu besoin de temps pour nous dévoiler un album qui parle d’eux, un album personnel. Le fond est parfois mélancolique voire triste mais la forme reste toujours fabuleuse à travers une néo-soul funky très dansante, un beat hip-hop et une électro futuriste.

Une recette qui fonctionne toujours autant puisque Jungle affiche complet pour son concert à l’Olympia en février.




11. HMLTD – Hate Music Last Time Delete

Premier album pour HMLTD et c’est une réussite ! C’est avec seulement 4 pistes que les avant-gardes de Londres choisissent d’amener leur premier album. Harmonies vocales auto-tunées, synthés en abondance, atmosphère mystique, voilà comment caractériser l’album du groupe. On adore leur glam rock, leurs sonorités rythmées qui vous feront danser.




12. Arctic Monkeys – Tranquility Base Hotel & Casino

Les Arctic Monkeys sont encore considérés comme l’un des meilleurs groupes de rock de ces dernières années. De punk-rock à post-punk en passant par hard-rock, le groupe d’Alex Turner a toujours su se renouveler. Tranquillity Base Hotel & Casino n’y échappe pas. Le cinquième opus du groupe s’éloigne des ambiances nocturnes pour aller vers la pop baroque et psyché des années 60 et 70 et encore une fois, les singes de l’Arctique nous ont séduit.




13. Son Lux – Brighter Wounds

La magie de Son Lux nous est arrivée en début 2018, pour notre plus grand bien. Ses premiers titres ont été encensés par la critique et repris par de nombreux publicitaires et cinéastes. C’est avec joie qu’on découvre un album profond avec une alchimie parfaite entre des touches cuivrés, des rythmes de batterie entraînants, une guitare électrisante et la voix déchirante du leader de Son Lux.




14. Her – Her

Sûrement le dernier album pour le groupe Her car Victor Solf a annoncé la fin du groupe mais de sa carrière musicale. Le belge a sorti un album avec des invités notables dont Roméo Elvis et son phrasé reconnu ainsi que AnnenMayKantereit a la voix grave et rauque. Ces mélanges donnent vie à un album funky et néo-soul qui nous restent en tête et qu’on aime à écouter. 




15. Blossoms – Cool Like You

Cool Like You du groupe Blossoms est un album qui s’accroche à votre subconscient et ne vous quitte plus avec en particulier le choeur de « Giving Up The Ghost ». C’est un album nostalgique tant dans les paroles que dans la musique avec des synthétiseurs et des riffs rappelant les balades des années 80. Un saut dans le passé qui nous hante et on aime ça !




16. The Neighbourhood – Hard To Imagine The Neighbourhood Ever Changing

Le groupe The Neighbourhood a pris un virage serré avec son nouvel album. En effet, les Américains ont délaissé l’indie-rock pour se tourner vers des sonorités hip-hop surprenantes. Pour les accompagner dans ce virage, ils ont fait appel à plusieurs rappeurs. Après la stupeur, place à l’écoute et on ne déteste pas ce changement !




17. Isaac Gracie : isaac gracie 

Isaac Gracie est un artiste rock folk à part et il nous le montre avec son premier album éponyme. Avec sa texture vocale presque sauvage, une guitare sombre et des paroles touchantes, Isaac nous offre un élixir de son enivrant.




18. Pale Waves – My Mind Makes Noises

Pour son premier album, My Mind Makes Noises, le groupe Pale Waves nous parle d’amour, de trahison, de perte et de désir ardent sur une base de pop. De la balade lente à des morceaux au synthé, les jeunes Anglais passent au statut de confirmé avec leur opus à la vibe des années 80.




19. Years & Years – Palo Santo

Le deuxième album de Years & Years est une invitation à découvrir son monde à travers de la pop scintillante, une invitation à danser. C’est une variété d’émotions que nous transmet le groupe tout au long de l’opus. On se sent libre, on se sent bien et on ne souhaite qu’une chose à la fin de l’écoute: retourner dans ce joli monde imaginaire.




20. BØRNS – Blue Madonna

Le roi de la pop indie est revenu avec un album glam-pop après avoir fait chanter des foules tout autour du monde. Blue Madonna a des allures d’années 80 et de pop moderne avec un grand sens de l’insouciance. La star cosmique à la voix d’ange nous séduit encore avec son opus.




21. Maribou State – Kingdoms in Colour

L’album Kingdoms in Colour du groupe anglais est en équilibre entre indie et électro. On retrouve des accords mélancoliques et un synthé qui l’est tout autant. L’écoute est agréable et permet au DJs de dépasser le stade de DJ de club.

Retrouvez Maribou State au Trabendo le 13 mars prochain, achetez les tickets ici.




22. OMOH – Party in Paris

OMOH, le duo de producteurs parisien a sorti son album Party In Paris. Après avoir assuré les premières parties du chanteur Julien Doré sur sa tournée, OMOH nous dévoile un opus sombre et dansant et ce pour notre plus grand plaisir.




23. Gregory Alan Isakov – Evening Machines

Avec Evening Machines, Gregory Alan Isakov continue dans la même veine avec quelques modulations impressionnantes. L’album est bourré d’harmonies corsées et d’écho fantomatiques, c’est une image du passé qui nous est inconnu et qu’on rêve de se rappeler.




24. Death Cab For Cutie – Thank You For Today

Après l’arrivée de deux nouvelles recrues, Death Cab For Cutie nous présente Thank You For Today, leur nouvel album. À l’écoute, on retrouve de la synth-pop mais aussi de l’électro. Leur neuvième album sonne légèrement différent des autres et ne nous laisse pas indifférent.




25. The Kooks – Let’s Go Sunshine

Let’s Go Sunshine est un album rock comme on l’aime. C’est agressif quand il le faut, parfois groovy, punk à certains moments et doux à d’autres. The Kooks nous ont dévoilé un album aux sons variés et amusants, que l’on redécouvre à chaque écoute.




26. Young the Giant – Mirror Master

Young The Giant, les rockeurs originaires de Los Angeles ont rempli les salles américaines grâce à leur musique. Aujourd’hui, ils reviennent avec Mirror Master d’insouciance et de rock alternatif. On y retrouve également un soupçon de folk et beaucoup de simplicité, un mélange qui nous convient parfaitement.




27. Cascadeur – Camera

Cascadeur nous dévoile Camera et avec celui-ci un toutes les cordes à son arc. R’n B, progressif, synth-pop ou encore folk, Alexandre Longo sait manier les styles sans se perdre et nous partage un petit bijou de la scène musicale française. 




28. Tamino – Amir

Le Belge d’origine égyptienne a sorti un album qui lui ressemble. Accompagné de quelques notes de guitare seulement, l’opus est simple et efficace. Sa voix virevolte entre le grave et l’aigu avec facilité et nous touche droit au coeur. Tamino avec son album Amirintrigue et intéresse, à tel point que La Cigale affiche complet pour son concert à Paris.




29. Viagra Boys – Street Worms

Les Viagra Boys venus de Stockholm ont sorti leur premier album appelé Street Worms. L’opus résonne assurément sombre et punk. Si les paroles de Viagra Boys ne suffisent pas à résumer les maux de la société et la folie de la vie humaine, la musique le fera.




30. Guerilla Toss – Twisted Crystal

Twisted Crystal, le nouvel album de Guérilla Toss, est une cacophonie colorée agréable à l’oreille. De l’ouverture avec des synthés et un groove de basse acide, à des sonorités parfaitement superposées, on ne s’ennuie jamais.




31. The Blinders – Columbia

L’album punkadelic Columbia du groupe The Blinders est un boom sonore. Il est propulsé par des guitares plongeantes, par la poésie de certains morceaux mais aussi par la voix enragée du chanteur Thomas Haywood. Un début sismique pour le trio de Doncaster. 




32. Flavien Berger – Contre-Temps

OVNI de la scène musicale française, Flavien Berger revient avec Contre-Temps, un album intrigant et fascinant. Très pop et électro dans sa musique, le musicien s’approche de la variété dans ses textes ou encore dans le chant. À l’écoute, on voyage hors du temps et cela en vaut le coup.

Retrouvez le sur les scènes françaises, plus d’informations ici




33. Jeanne Added – Radiate

Avec son deuxième album, Jeanne Added se révèle. L’atmosphère électro de celui-ci est apaisée et lumineuse, et la voix de la chanteuse est mise en avant pour notre plus grand plaisir. Loin d’avoir chassé ses démons intérieurs, Jeanne Added a conservé des synthés sombres, échos de son premier album.

La chanteuse sera en concert au Zénith de Paris le 3 avril prochain, plus d’informations ici.




34. Lykke Li – so sad so sexy

Lykke Li se réinvente totalement avec son album so sad so sexy. Avec des harmonies vocodées et des percussions électroniques, la chanteuse nous prouve son changement de voie audacieux, mais plus que bienvenu.




35. Black Foxxes – Reiði

Le nouvel album de Black Foxxes, le trio anglais d’Exeter, se traduit par rage en islandais. Après avoir lutté contre plusieurs problèmes de santé mentale, le chanteur du groupe s’est rendu en Islande qui lui a inspiré les éléments dynamiques du disque. À la fois rock, indie-pop et grunge, cet opus nous touche directement.




36. Mitski – Be The Cowboy

L’américaine Mitski, avec son cinquième album, est encore plus audacieuse, plus ambitieuse et plus expérimentale. Les morceaux varient entre ballades au piano, synthé ou guitare électrique et participent à l’écriture d’une véritable fiction.




37. Ezra Furman – Transangelic Exodus

Pour son quatrième album, Transangelic Exodus, Ezra Furman a créé une combinaison de fiction variée, rêveuse et agitée. Pour cela, il fait résonner des guitares électriques ou acoustiques, des choeurs doo-wop ou encore des synthés avec brio.




38. Car Seat Headrest – Twin Fantasy

Twin Fantasy est empli de distorsions et de réverbérations rock. C’est un album flou mais pourtant très précis dans son lyrisme ou sa musicalité, sur le thème de l’adolescence. Un saut dans le passé qui nous rappelle de joyeux moments.




39. Kathryn Joseph – From When I Wake The Want Is

L’Écossaise Kathryn Joseph présente From When I Wake The Want Is en 2018. Fragile, écrasant et immersif, c’est un disque éblouissant qui vous laissera fasciné avec ses arrangements étendus au piano, la voix de la chanteuse et la gracieuseté de son partenaire musical Marcus MacKay.




40. Typhoon – Offerings

À la croisée d’un rock indie, de couplets craquelés et d’un violon clair, Typhoon en demande beaucoup à ses auditeurs. En effet, il partage un récit complexe garni de références à Dante ou Samuel Beckett mais offre beaucoup en retour avec un opus planant.




41. Mastersystem – Dance Music

Des tambours retentissants, des basses grondantes et des guitares bourdonnantes participent à la création d’un album rock alternatif des années 90 comme on les aime. L’opus du chanteur et compositeur Schott Hutchison sera son dernier, et c’est avec plaisir qu’on le passe en boucle.




42. Wild Pink – Yolk in The Fur

Wild Pink avec Yolk in the Fur, c’est un numéro indie-indice-rock chaleureux avec un son ample qui appuie leur talent. Leur patte ? Incorporer des rythmes de synthé qui les rend uniques. À part quelques musiques moins dynamiques, l’opus est un délice à se mettre sous la dent.




43. Papercuts – Parallel Universe Blues

Le nouvel album de Papercuts, Parallel Universe Blues, est intime… On y retrouve avec équilibre les sonorités de ces derniers disques. De la dream pop douce avec des paroles mélancoliques et des riffs de guitares ondulées nous emmène dans l’espace avec des morceaux phénoménaux.




44. Screaming Females – All At Once

Le groupe Screaming Females joue depuis plus d’une décennie maintenant mais a pourtant décidé de se tourner à nouveau vers son premier amour de jeunesse : le punk. L’album énervé du groupe originaire du New Jersey voit apparaître des synthé ou encore des xylophones sur sa tapisserie punk rock. Ils hurlent, ils chantent, ils sont spontanés sur scène et ont clairement voulu transmettre cette énergie dans l’opus.

Pour les voir en concert au Supersonic en février, plus d’informations ici.




45. The Limiñanas – Shadow People

The Limiñanas font partie des quelques groupes français qui se démarquent complètement du paysage musical actuel de l’hexagone. Leur album Shadow People appuie encore une fois cette affirmation. Les Perpignanais ont dévoilé un opus sombre, psychédélique et surtout plus rock que jamais. On apprécie la douce Marie et le baroudeur Lionel tout autant que la participation de grands noms comme Emmanuelle Seigner ou Peter Hook mais aussi la sagesse des plages instrumentales.




46. Anna Calvi – Hunter

Dans son album Hunter, Anna Calvi fait du rock’n’roll brut. La jeune femme n’hésite pas à briser les barrières des genres dans ses paroles, dans ses clips mais aussi dans sa voix où elle passe du grave à l’aigu sans effort. En résulte un album sensuel et sexy, avec les meilleurs éléments atmosphériques et gutturaux du rock comme on l’aime.

Vous pourrez retrouver la chanteuse sur les scènes françaises en 2019. Plus d’informations ici.




47. Courtney Barnett – Tell Me How You Really Feel 

Courtney Barnett est australienne et a sorti son deuxième album en 2018 : Tell Me How You Really Feel. Sombre et mélancolique, la chanteuse se dévoile à nous et ouvre une fenêtre sur son esprit, exposant ses craintes et ses fragilités. On apprécie ces balades, ses mélodies à la guitare qui font de Tell Me How You Really Feel un album réconfortant.

Courtney Barnett se produira au festival THIS IS NOT A LOVE SONG. 




48. Lala Lala – The Lamb

The Lamb est l’album du renouveau pour Lala Lala aka Lillie West de Chicago. Surprenant de par ses mélodies et contre-mélodies, la jeune femme nous emmène dans son univers indie-rock  ou pop avec brio.

Lala Lala est en concert à l’Olympic Café en février. Plus d’informations ici.




49. Caroline Rose – LONER

La jeune femme au visage angélique, venue tout droit des US, sort son deuxième album appelé LONER après deux ans de préparation. La compilation de titre lui ressemble : énergique et un peu fou. L’auteure-compositrice quitte la folk de I Will Not Be Afraid et se dirige vers de la pop colorée pour notre plus grand plaisir.




50. Dream Wife – Dream Wife

Dream wife a sorti son premier album éponyme à base de riff de guitare, de choeurs pop et d’hooks incroyables.  L’opus aussi énergisant qu’un shot de sucre nous rend heureux et on en redemande !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *