Douces créatures… À la rencontre de Yonaka

No comments

Capturant des moments de vulnérabilité dans un son aux genres multiples, Yonaka est la formation originaire de Brighton qui utilise sa détermination et son dévouement afin de repousser les limites.

Si vous aimez coller des étiquettes sur des artistes alors passez votre chemin. Yonaka fait partie de ses formations qui n’ont pas peur de montrer l’étendue de leurs palettes musicales, ce qui est l’une de ses plus grandes forces.

Le groupe est sans nul doute l’un que nous écoutons le plus depuis 2017 alors imaginez notre degré d’excitation lorsque celui-ci a annoncé sa participation à la tournée européenne de Bring Me The Horizon. Theresa Jarvis, George Edwards, Rob Mason et Alex Crosby n’ont sorti que quelques EPs ces dernières années mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont déjà pas bonne réputation. Il faut dire que d’« Ignorance », leur premier single à Creature, leur dernier EP le groupe n’a cessé de surprendre. Yonaka a réussi à sortir tube après tube, le tout en rendant chaque sortie plus excitante que la précédente : « On n’essaye pas d’entrer dans une catégorie de genre musical » explique Alex, le bassiste avant de poursuivre : « On écoute beaucoup de styles différents et je pense que c’est ça qui nous inspire quand nous composons à notre tour. C’est vraiment bien qu’on ne puisse pas mettre d’étiquettes sur notre musique. » 

Chacun de leur projet a montré des nouveaux éléments de leurs personnalités qui rendent leur son complexe et unique à la fois. L’EP Teach Me To Fight a sûrement tout changé pour le groupe qui avait envie de montrer qu’il était temps de défendre ses idées coûte que coûte. Leur dernier EP en date, Creature est beaucoup plus sombre. 

Si leur second EP, Teach Me To Fight, a aidé le groupe à comprendre qu’il fallait défendre ses idées jusqu’au bout c’est avec leur dernière sortie Creature que Yonaka se fait entendre. Plus sombre, ce disque de quatre pistes met en avant ce qu’est de vivre avec de l’anxiété : « Creature parle de ces pensées assez sombres avec lesquelles on peut vivre au quotidien » confie Theresa, la chanteuse du groupe. Plus intime et plus vulnérable, ce projet est vraiment important pour les quatre Britanniques. « Pour cet EP, on est restés enfermer un mois dans une maison à la campagne. On n’essayait pas de forcer les choses même si notre intention était d’écrire à ce moment-là. Tout s’est passé de façon très naturelle dans notre façon de créer » conclut Rob.

Parlant ouvertement de traumatismes psychologiques, Yonaka utilise des chansons comme « Own Worst Enemy » et « Creature » afin de créer un environnement sain autour de ces troubles. Une sorte d’échappatoire pour que leurs auditeurs aient les armes nécessaires s’ils doivent eux-même combattre quelques démons. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la formation et plus précisément Theresa, qui écrit toutes les paroles, parle d’expériences personnelles en chanson. « Wouldn’t Wanna Be Ya » sorti en 2017 raconte l’histoire de ce qu’elle a ressenti après le départ d’un être cher : « Écrire est une sorte de thérapie pour moi qui me permet de faire face à la partie la plus sombre de moi-même. J’écris vraiment avec le coeur et j’espère que les gens peuvent le ressentir et s’en inspirer quand ils ne sentent pas bien. » raconte l’artiste.

2019 risque d’être une année charnière pour les Britanniques qui prévoient de sortir leur premier album et de repartir sur les routes après avoir ouvert pour Drenge, Don Broco ou bien Frank Carter & The Rattlesnakes : « La tournée avec Bring Me The Horizon est tellement inspirante pour nous. On a envie de faire de grandes choses nous aussi et de les voir tous les soirs performer comme ils le font c’est juste incroyable. Ça donne vraiment envie de poursuivre sur cette lancée. » nous confie George.

Yonaka c’est un peu le groupe qui crée la musique dont on ne savait pas qu’on aurait besoin un jour dans nos vies. Après les avoir écoutés, c’est difficile de croire qu’on a vécu sans leurs mélodies incendiaires et leurs paroles authentiques jusque-là. Si la formation définie ce que la nouvelle génération de musiciens est, alors on sera au premier rang pour assister à l’ascension de Yonaka. 

RETROUVEZ YONAKA SUR :
twitter
facebook
instagram

Un grand merci à Yonaka, leur équipe et Warner Music France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *